Quel emplacement pour mettre un toit végétal ?

Quel emplacement pour mettre un toit végétal ?

Pour réussir son projet de toit végétal, il importe de trouver l’emplacement idéal qui facilitera l’entretien. Il pourrait s’agir par exemple de la partie de toiture située au-dessus d’un porche, d’un bout positionné sous un autre toit, ou encore du dessus d’un abri de jardin. Voici la liste des avantages d’un toit végétal.

Choisir le bon emplacement

Le bon emplacement pour votre toiture végétalisée vous permettra de récupérer aisément l’eau s’écoulant de gouttières, pour la réutiliser pour irriguer votre nouveau jardin. Il vous faudra également voir si vous souhaitez camoufler certaines parties de votre toiture en favorisant la biodiversité.

Quels en sont les avantages ?

A priori, les enthousiastes de toitures végétalisées vous diront que c’est pour l’esthétisme qu’ils se sont lancés dans ce genre de culture. Pour apprécier un carré de verdure, il n’est pas nécessaire d’être un incontestable amoureux de la nature. En cette présente époque, où les grandes villes croissent en hauteur, les toits végétaux apparaissent en tant que moyen pratico pratique de se doter d’une parcelle de végétation au sein d’une jungle de béton.

Un autre avantage est l’isolation. Toute cette végétation constitue une couche isolante de substrats qui crée une sorte de volume tampon. De nombreuses études ont démontré qu’une vingtaine de centimètres d’herbes qui croissent sur couche de substrat de la même épaisseur, ont un pouvoir isolant équivalent à celui de 15 centimètres de laine minérale.

Ces types de toits peuvent réduire de façon considérable les bruits – de l’ordre de 3 décibels – et augmenter de 8 décibels de plus l’isolation acoustique d’un toit. La faculté d’absorption est proportionnelle à l’épaisseur du substrat et à la nature de ce qui y pousse.

Avec des villes de plus en plus asphaltées, le ruissellement des eaux de pluie constitue une sérieuse problématique. Or, les toits végétalisés sont dotés d’une considérable capacité à retenir l’eau. Ils contribuent à réduire l’engorgement des réseaux d’évacuation pendant les orages. Une proportion de l’eau retenue est tout simplement évaporée.

Cela crée une oasis de fraîcheur dans des espaces citadins de plus en plus chauds. Avec la concentration toujours accrue de constructions, les villes d’aujourd’hui manquent d’espaces verts. Il se produit un phénomène appelé îlots thermiques. La végétation sur un toit est reconnue pour sa capacité à absorber la chaleur. Il y a aussi moins de rayonnement des surfaces sombres et dures.

Par ailleurs, le toit végétal agit comme une protection des revêtements d’étanchéité. Ces matériaux sont mis à très rude épreuve sous l’effet de chocs thermiques. Cela accélère même le vieillissement de ces matériaux. La végétation contribue par conséquent à l’augmentation de la durée de vie des revêtements de toitures.

Sans oublier qu’il fait bon y passer du temps, s’y prélasser, jardiner, vivre des moments mémorables en bonne compagnie, ou simplement contempler avec joie cette beauté inexorable, se tenant dans ce bout de nature, au beau milieu de l’infrastructure urbaine.

Pour en apprendre davantage à propos des toits végétaux et entrer en contact avec des entreprises spécialisées en bâtiment, ingénieurs, architectes et jardiniers qui s’y connaissent dans ce domaine, référez-vous à l’annuaire de notre site.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser