Bien choisir et poser son toit

Bien choisir et poser son toit

Outre les couvreurs professionnels, pour des raisons de budget, de plus en plus de particuliers préfèrent entreprendre eux-mêmes la pose de la toiture de leur future maison. Mais cette tâche requiert des techniques qu’il faut savoir.

Choix des matériaux de toiture

Le choix des matériaux pour la pose de toit devra reposer sur un certain nombre de critères, tels que le climat de la région de localisation de votre maison. Dans une zone tropicale et pluvieuse, il faut choisir un-toit suffisamment étanche et résistant aux intempéries et aux vents forts, tel que l’ardoise naturelle. En revanche, un-toit en tuile en terre cuite ou encore en béton protège suffisamment de la chaleur extérieure d’une région au climat sec tout en étant plus esthétique. Il est important de déterminer la couleur en fonction de vos goûts et des restrictions imposées dans votre ville.

Les ardoises, synthétiques, en fibrociment, ou naturelles, s’adaptent à tous les types de toit et peuvent être posées soi-même. La tôle ondulée, pour sa part, est le choix tout indiqué pour la toiture d’un hangar, de garage quoiqu’elle soit plus privilégiée par les ménages à revenu moyen pour son coût plus abordable.

Étapes de pose de toiture

La pose de toiture peut être effectuée soi-même pour un peu que l’on dispose des techniques de base et des outils adéquats afin d’obtenir un-toit étanche et résistant. À chaque matériau de toit, sa propre technique de couverture. Certaines techniques de couvreur professionnel sont bien connues, telles que l’alignement des ardoises en bardage ou en couverture et leur fixation à l’aide de crochets sur les liteaux ou les voliges. Si vous envisagez d’entreprendre de tels travaux, voici quelques étapes à observer.

En tous les cas, l’installation de-toiture se fait après la mise en place des charpentes. Suivent :

  • L’échafaudage pour s’assurer d’une bonne prise durant les travaux
  • Traçage pour repérer et déterminer l’écartement des pièces de support des ardoises ou des tuiles sur les chevrons de la charpente
  • Installation des zingueries telles que les gouttières, les chenaux, les descentes d’eau, ainsi que les espaces et ouvertures d’aération ou de ventilation
  • Délimitation des ouvertures de toit telles que lucarnes, cheminées, trappe
  • Remplissage des éléments installés
  • Fixation des crochets

Quoi qu’il en soit, avant tous ces travaux, il est recommandé de consulter l’annuaire du site pour trouver un couvreur professionnel qui saura vous guider.

Pour en savoir plus:

Articles en relation