Poser une gouttière : les étapes à suivre

Poser une gouttière : les étapes à suivre

L’installation du réseau de gouttières est l’une des dernières étapes des travaux consacrés à la toiture. Pour poser une gouttière correctement, il faut respecter plusieurs étapes comme la réalisation du tracé et la mise en place de la gouttière horizontale.

Le tracé de gouttière : pour quoi faire ?

Avant de démarrer l’installation de votre gouttière, il faut réaliser son tracé. Cette étape permet de repérer l’emplacement exact du dispositif servant à collecter et à évacuer les eaux pluviales. Le tracé de gouttière permet aussi d’évaluer le métrage du profilé requis et de déterminer plusieurs caractéristiques, telles que le nombre de raccords, les angles, les coudes, le tuyau de descente, le collier, le manchon ou encore le système de collecte.

Par exemple, cette opération permet de prendre en compte la dilatation ou la rétractation des pièces composant la gouttière, processus variant en fonction des saisons. L’objectif est d’adapter le type de joints et de raccords pour que, sous l’effet de ces phénomènes mécaniques, la gouttière ne s’abîme pas.

Effectuer le tracé de gouttière

Pour effectuer le tracé de gouttière, il faut débuter par la ligne horizontale. Notez que pour une gouttière rampante, ce tracé se fait soit sur la partie supérieure des chevrons, soit sur la bande de doublis. Dans le cas d’une gouttière pendante, le tracé se fait uniquement sur la partie avant des chevrons, sachant qu’il faut laisser un espace de 2 cm entre le dessus de la gouttière et le dessous de la toiture.

La démarche consiste à :

  • clouer sur la même hauteur une pointe au niveau des deux points extrêmes, disons A côté descente et B côté opposé ;
  • évaluer la pente en repérant un point bas C (5 mm sous le point A pour une longueur de descente de 10 m) ;
  • relier B et C par un cordeau et noter l’emplacement d’un crochet tous les 50 cm, chaque crochet devant être mis à 5 cm des autres éléments de la gouttière pour des raisons de consolidation de la structure ;
  • marquer la place pour chaque triangle.

Installer la gouttière

La technique fluctue selon les configurations. Une gouttière droite sans retour est composée d’une naissance de gouttière et d’une extrémité. Une gouttière fermée entre deux murs inclut un joint de dilatation au niveau de la naissance de gouttière ou d’une jonction. Enfin, un toit à quatre pentes implique que la gouttière fasse le tour complet, d’où la présence de plusieurs joints de dilatation.

Après avoir effectué un assemblage « à vide » de vos éléments de gouttière et vérifié que vous disposez de tous les composants, découpez les profilés aux dimensions correspondant à vos mesures à l’aide d’une scie à métaux. La coupe doit être soignée, parfaitement droite voire limée si vous avez opté pour une gouttière en PVC.

Si la pose d’une gouttière n’est pas compliquée, l’intervention d’un professionnel garantit la qualité du travail. Celui-ci dispose par ailleurs du savoir-faire technique, de l’outillage adapté et des connaissances en matière des normes de sécurité à respecter lors d’un travail en hauteur.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser