La toiture de garage

toiture garage

Un garage est un agrandissement de la maison permettant de garer son véhicule à l’abri et de stocker de nombreux objets. Avant de commencer à le construire, il convient de s’interroger sur la forme et les matériaux de sa toiture ou encore sur l’isolation de cette dernière.

La forme du toit

Pour commencer, il faut choisir sa forme de toiture entre un toit plat ou un toit en pente pour son garage.
Le toit plat est le plus demandé car il disparaît quasiment dans le décor et peut servir de terrasse ou bien être recouvert par un lit végétal, ce qui assure un magnifique rendu esthétique. Le toit plat s’obtient par la pose de bitume sur un support en bois ou par une dalle en béton ; des bacs acier peuvent aussi être utilisés.

Quant au toit en pente, il nécessite la mise en place d’une charpente traditionnelle et a l’avantage de pouvoir accueillir des combles. Il peut être en bois nu ou traité et sera couvert avec des tuiles, de la tôle ou des ardoises. La pente est calculée en fonction de la superficie du garage en même temps que le calcul de sa charpente. Vous pouvez également opter pour une toiture monopente de garage.

Les matériaux de couverture

Les matériaux qui seront employés pour la couverture vont dépendre de l’apparence désirée et de ce qui vous est autorisé de faire (selon les règles applicables en matière d’urbanisme local) ; chaque matériau de couverture ayant ses spécificités de pose et d’isolation.

La toiture de garage peut ainsi se faire :

  • en tôle : couramment utilisée, la tôle en zinc ou en acier est très facile à poser et a une longue durée de vie. Se déclinant en différents modèles et en différentes teintes, elle doit être choisie assez épaisse et solide pour qu’elle résiste aux chocs et aux intempéries. De plus, ce matériau est très malléable et peut prendre des formes originales, mais il reste très bruyant et est un mauvais isolant.
  • en bac acier : cette tôle en forme de U en acier inoxydable est réservée aux toits plats ou à pente très faible. Adaptée au garage indépendant et non accolé à la maison, elle existe en différentes épaisseurs et se pose facilement. Mais elle est plutôt bruyante, craint beaucoup la pollution et nécessite une isolation intérieure.
  • en tuile : elle permet d’obtenir un très bel aspect et reste un matériau solide, fréquemment utilisé pour les toitures de maison. Son entretien peu régulier est facile, mais elle reste assez lourde et difficile à manipuler. Cependant sa technique de pose est assez compliquée et il faut vous renseigner sur les types de tuiles qui vous sont autorisés auprès de votre mairie.
  • en ardoise : elle permet d’avoir une belle toiture et supporte des pentes allant jusqu’à 40 % comme la tuile, mais il a les mêmes inconvénients que celle-ci.
  • en bois : très esthétique, le bois demande malgré tout un entretien et un traitement réguliers. Il doit être imputrescible et destiné à un usage extérieur. Les toitures en bois accompagnent généralement un garage lui-même en bois.

L’isolation de la toiture de garage

Pour isoler la toiture d’un garage, il faudra utiliser des matériaux isolants à l’extérieur ou à l’intérieur de celle-ci. Cela consiste à isoler la sous-toiture pour la protéger du froid et de l’humidité. Ces travaux seront différents selon l’utilisation du garage (parking de voiture seul ou lieu de bricolage quotidien) et de sa situation (lieu et environnement).
Pour les toitures plates, l’isolation sera réalisée par l’extérieur avec la pose de panneaux sandwich qui laisseront un vide entre le plafond et le toit. Il faut savoir que la présence de végétation sur le toit améliorera alors les performances d’isolation.
Pour les toitures en pente, ce sera l’isolation intérieure qui sera généralement adoptée car il s’agira de poser un isolant (de type laine de verre ou plaques de polyester) sous les chevrons et les rampants.

Pour tout renseignement ou devis sur une toiture de garage, contactez ici notre professionnel.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser