Entretenir et nettoyer sa toiture

Entretenir et nettoyer sa toiture

Pour prévenir d’éventuels travaux de réparation voire de rénovation, l’entretien de votre toiture est primordial. Le premier réflexe à avoir est de réaliser une inspection régulière. Notez que si le nettoyage d’une toiture plate ou de faible pente peut être effectué par un particulier, l’intervention d’un couvreur professionnel est impérative dans les autres cas de figure.

Toiture : éviter la propagation de mousses et de végétaux

La toiture contient les conditions favorables (humidité) à l’apparition de tâches, de végétaux, de mousses et de lichens. Or, leur présence amoindrit la capacité d’étanchéité de votre toit, d’où l’importance de les repérer et de les éliminer. Cette intervention, c’est le démoussage.

La technique traditionnelle consiste à s’équiper d’une brosse dure pour frotter les parasites et les tâches. Le travail se préoccupe uniquement de la face extérieure des tuiles. Si vous vous attaquez à l’intérieur des tuiles, vous risquez d’abîmer les matériaux sous les bardeaux. Achevez le nettoyage de votre toiture en rinçant à l’eau votre toit, par des mouvements allant de haut en bas. Pensez à enlever les résidus les plus volumineux pour qu’ils ne bouchent pas les gouttières.

Autre technique plus moderne : l’utilisation d’un nettoyeur haute pression. Là encore, les passages doivent s’effectuer de haut en bas. Plus rapide et plus efficace, le nettoyage haute pression peut toutefois entraîner un phénomène d’érosion des tuiles. En les creusant, les tuiles accumulent alors plus facilement des saletés.

Entretien de prévention et de protection

Si le démoussage agit sur l’instant, il faut penser à prévenir la réapparition des éléments néfastes. Pour ce faire, pulvérisez votre revêtement de toit avec un produit à base d’algicide ou d’anti-mousse. Effectuez l’opération pendant un jour ensoleillé, en l’absence de vent.

D’autres éléments extérieurs altèrent votre toiture : gel, pollution climatique, urbaine et industrielle, intempéries, etc. Il est donc judicieux d’appliquer un traitement hydrofuge qui abaissera le degré de porosité des tuiles en leur octroyant une surface plus lisse. Pensez à laisser un temps de repos de 24 h avant de rincer à l’eau.

Comment monter sur un toit ?

Rappelons qu’il s’agit ici d’évoquer les techniques pour grimper sur un toit plat ou à faible pente. Un toit incliné nécessite impérativement l’intervention d’un professionnel pour des questions de sécurité.

Il est d’abord conseillé de travailler avec une personne susceptible d’agir en cas de souci. Le particulier doit s’équiper de chaussures antidérapantes afin de limiter les risques de chutes et de glissade. Il faut également disposer d’une échelle spécifique, qui doit surtout être bien positionnée. Laissez un espace entre l’échelle et le mur mesurant un quart de la hauteur du mur, et un espace d’un mètre entre le haut de l’échelle et le bas du toit. N’escaladez jamais les 4 derniers barreaux de l’échelle. L’idéal en termes de sécurité est qu’une personne maintienne la base de l’échelle. Au moment de monter, conservez toujours une main sur l’échelle et gardez les pieds à hauteur identique pour vous stabiliser.

En faisant appel à un couvreur professionnel, vous évitez de prendre des risques inconsidérés et obtenez l’avis d’un spécialiste pour nettoyer et entretenir convenablement votre toiture tout au long de l’année et de diagnostiquer une éventuelle présence d’amiante.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser