La toiture en lauze

La toiture en lauze

La lauze, une pierre plate de schiste ou de calcaire est classiquement utilisée comme tuile dans le sud de la France. Ce matériau naturel présente certaines contraintes. Toutefois, le résultat obtenu est très esthétique et son authenticité originale se distingue des matériaux de couverture plus usuels.

Les avantages d’une toiture en lauze

De nature volcanique, composée entre autres de basalte et de gneiss, la lauze offre des atouts à ne pas négliger au moment de choisir son matériau de toiture. En effet, cette pierre :

  • résiste aux intempéries (pluie, gel …) ainsi qu’aux chaleurs excessives
  • a une grande capacité d’isolation thermique
  • dure longtemps : des décennies !

Pour la pose, on observe diverses méthodes selon les régions traditionnelles de la lauze : les Cévennes, l’Aveyron et la Lozère, le Vercors et les Alpes de Haute-Provence.

Les lauzes sont d’abord percées et ensuite fixées au moyen de chevilles sur le liteau. Il arrive aussi que les lauzes soient déposées sur les voliges et consolidées avec un mortier à base de terre et de cailloux. Une autre méthode consiste à maçonner les lauzes directement, sur le pourtour de la toiture. Enfin, on les place parfois sur une couche d’argile et de pierres pour une stabilité accrue.

Un matériau de revêtement moderne

Une technique de pose uniformisée a également été adoptée pour conformer la lauze à notre époque. L’artisan-couvreur commence par les bordures en procédant de la manière suivante :

  • il scelle les pierres les plus grandes avec un mortier de chaux sur la corniche, en débordant de 20 cm
  • il réalise ensuite une légère pente vers l’extérieur
  • l’ensemble est enfin aligné pour obtenir une forme droite.

Les assemblages des rives d’égout sont couverts de lauzes allongées et fines qui sont elles aussi retenues par un mortier de chaux. Le couvreur continue de poser les pierres de la bordure jusqu’au faîtage en utilisant tantôt de grandes lauzes, tantôt des plus petites. Trois sources d’équilibre choisies pendant la pose assurent la stabilité des lauzes empilées :

  • le poids de chaque pierre fixée sur son support
  • le blocage avec des parties de lauze fines
  • le calage des vides de la charpente avec des fragments de lauze.

L’artisan finit son ouvrage au niveau du faîtage qui sera scellé au mortier.

Si vous souhaitez couvrir votre toiture de lauzes, faites appel à un couvreur spécialiste de cette technique particulière. Consultez l’annuaire de notre site qui répertorie les professionnels connaisseurs de ce matériau.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser