Le toit en ardoise

Le toit en ardoise

Une toiture en ardoise brille par sa noblesse et par son élégance. Cependant, l’ardoise offre d’autres qualités très appréciables comme ses performances en matière d’isolation et de longévité, comparé à d’autres matériaux.

Tuile en ardoise : une tradition dans l’Ouest de la France

L’ardoise habille les toits de plusieurs régions de l’hexagone, notamment dans l’Ouest dans les régions de Bretagne et des Pays-de-la-Loire, mais également dans d’autres secteurs géographiques comme dans les Ardennes. Sachez que l’ardoise résulte de la compression de plusieurs couches sédimentaires argileuses, compression obtenue à haute température.

Un toit en ardoise est immuable et peut parfaitement se maintenir en bon état durant plus d’un siècle. A ce titre, c’est un investissement rapidement rentable puisque ce matériau est peu onéreux. Comptez entre 60 € et 65 € / m². Cependant, pour conserver ses caractéristiques en termes d’isolation et d’étanchéité, l’entretien des tuiles en ardoise doit être régulier. Notez que l’ardoise naturelle est écologique mais sensible à certains produits chimiques, ce qui signifie qu’il ne faut pas effectuer un nettoyage avec n’importe quoi sous peine de dégrader ce matériau.

En revanche, côté inconvénient, citons une pose compliquée qui implique l’intervention d’un couvreur spécialisé. De plus, une toiture en ardoise constitue une couverture lourde, nécessitant une solide charpente.

Ardoise naturelle ou ardoise synthétique

L’ardoise naturelle

L’ardoise naturelle est une roche de schiste, une argile compressée à haute pression, récupérée dans des carrières. Le matériau est ensuite taillé et poli pour former des tuiles. A chaque carrière, son ardoise naturelle, d’où des propriétés variantes en fonction de l’origine de son extraction.

Pour s’appuyer sur de bonnes références, le particulier peut se baser sur les normes européennes mises en place. La norme NF est la plus recommandée, mais rien ne vaut le conseil d’un professionnel expérimenté. Quoi qu’il en soit, l’ardoise s’avère imperméable, non gélive et non-poreuse, ce qui garantit parfaitement la protection du logement contre les intempéries et les conditions climatiques extérieures.

L’ardoise synthétique

L’ardoise synthétique est fabriquée à partir de fibres organiques auxquelles sont ajoutés du ciment, de l’eau et des additifs minéraux. Afin de parfaire leur résistance et leur degré d’isolation, les ardoises synthétiques reçoivent un produit de traitement spécifique.

Par rapport aux ardoises naturelles, elles réclament un budget moindre et sont donc plus économiques à l’achat. Cependant, elles pêchent par une longévité inférieure. Les particuliers peuvent malgré tout être séduits par un autre paramètre : le large choix de coloris possible. Cette personnalisation doit toutefois respecter les règlements locaux d’urbanisme consultables en mairie.

Toit en ardoise : l’entretien

Il est toujours intéressant de se pencher sur la question du coût de l’entretien afin d’installer une toiture. En termes de nettoyage, il est convenu de lutter contre l’apparition et la propagation de lichens et d’algues susceptibles d’altérer les caractéristiques des tuiles en ardoise. La solution passe par l’application d’un traitement d’algicide à base de cuivre à l’aide d’un nettoyeur haute pression.

Pour remplacer une ardoise abîmée, n’hésitez pas à solliciter un couvreur professionnel, sachant qu’un entretien général est conseillé tous les 2 ans. Celui-ci pourra changer les ardoises décrochées, endommagées ou fendues.

Bon à savoir : ne marchez pas sur un toit en ardoise, ce matériau étant fragile !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser