Les épis de toit

Les épis de toit

Les épis de toit ou épis de faîtage étaient beaucoup utilisés pour embellir les façades et les toitures des maisons durant le XIXème siècle. Les bâtiments contemporains en présentent très peu, alors que les épis de toit peuvent être aussi esthétiques que pratiques.

Qu’est-ce qu’un épi de toit ?

L’épi de toit réapparaît sous différents vocables : épi de faîtage, poinçon. Pièce ornementale, il est composé d’un socle et de différents éléments, nommés manchons. Ceux-ci sont enfilés sur une tige en métal positionnée sur les parties les plus extrêmes du faîtage de la toiture, soit la pièce formant la jointure des deux pans du toit.

Dans le cas d’un pigeonnier, cette tige métallique se trouve à la pointe. Dans d’autres configurations, elle est localisée aux extrémités pour constituer par exemple l’amortissement d’un gable, soit l’achèvement de l’axe vertical de l’épi de toit en forme de triangle pouvant être lui-même orné ou ajouré.

Initialement, l’installation d’un épi de faîtage est réalisée pour garantir l’étanchéité de la charpente traditionnelle. Comment ? En protégeant par son positionnement la partie saillante de l’épi : l’aiguille. Ce n’est qu’au fil du temps que cette pièce ornementale devient décorative, notamment quand l’épi de toit se situe en avant-corps d’un pignon de ferme (partie supérieure du triangle d’un mur octroyant des versants à une toiture).

Styles et matériaux des épis de toit

Girouette simple ou découpée, rose des vents ou épi de contrepoids, l’ornement peut être conçu dans divers matériaux : cuivre, fer, plomb, terre cuite, zinc, etc. Cet équipement décoratif de la toiture peut revêtir de multiples formes qu’elles soient hexagonales, coniques ou cubiques voire représentatives (animaux, symbole, personnages, etc.)

Notez qu’il est tout à fait envisageable d’équiper votre toiture d’épis de faîtage conçus en faïence émaillée ou en terre cuite. Cependant, ces matériaux sont sensibles aux effets du gel. Il faut donc les protéger contre l’apparition des fissures. L’astuce consiste à les bourrer avec des chiffons imbibés d’huiles.

Comment installer un épi de toit ?

L’installation d’un épi de toit implique la pose de la tige dont le diamètre fluctue entre 12 à 14 mm et la fixation de la base ronde ou à encoches par scellement au ciment. Évitez à tout prix le scellement au plâtre, ce matériau s’altérant très rapidement. Enfilez les différents éléments autour de la tige en mettant un joint en silicone entre chacun d’entre eux.

Il est recommandé de faire appel à un couvreur professionnel pour s’assurer de la qualité de l’installation. Un artisan spécialisé dans la conception et dans la pose d’épis de toiture, à l’instar d’un ornemaniste, est aussi en mesure de vous accompagner dans votre projet d’embellissement de votre toit. L’expert pourra même vous renseigner sur les autres ornements décoratifs de toiture qui existent, tels que les dessous de toit en bois ou en PVC, les lambrequins, les avant-toits et les peintures de toiture.

Pour en savoir plus:

Articles en relation