L’étanchéité spéciale pour les toits photovoltaïques

L’étanchéité spéciale pour les toits photovoltaïques

Il est recommandé de recourir aux services d’un professionnel qualifié et dûment assuré (à la fois pour sa principale activité et pour le procédé utilisé) pour vous conseiller à propos de l’installation de toits photovoltaïques à étanchéité spéciale.

Les points singuliers de ces nouveaux types d’installations

Les éléments de construction traditionnels d’immeubles et de maisons individuelles font graduellement place à de nouveaux types d’installations intégrées au bâti : les toits photovoltaïques. Le remplacement d’une portion du toit par ces systèmes novateurs crée des points singuliers qui donne lieu à des solutions nouvelles en termes de capacités étanches.

De par sa nature, un panneau photovoltaïque ne s’avère pas étanche en soi. L’eau qui ruisselle le long du panneau est évacuée par les profilés en aluminium qui constituent le cadre. Cela peut créer un dépôt. À la longue, les dépôts peuvent finir par générer la formation d’un humus (survenant de la décomposition de matières organiques telles que des poussières, feuilles, lichens, sable, etc.). Ces substances réunies peuvent en venir éventuellement à retenir l’eau. C’est ainsi que des problèmes d’infiltration peuvent être engendrés, ou encore des problèmes de surcharge de toiture.

Un autre phénomène à surveiller consiste en l’amplitude dans l’écart de températures, qui peut atteindre jusqu’à 80 degrés Celsius (soit de – 10 à + 70 degrés). Ces écarts extrêmes jouent sur la ductilité du métal, en faisant travailler l’aluminium. À la longue, une répétition de ce phénomène peut conduire au développement de problèmes d’herméticité, là où le cadre et les joints se rejoignent.

Des solutions spéciales

Certains procédés émergeants peuvent pallier aux éventuels risques, en répondant mieux en général aux problématiques encourues par ces systèmes.

  • MODULES SOUPLES : Dotés d’un système d’étanchéité monocouche ou bicouche, les modules souples sont liaisonnés aux films photovoltaïques d’une façon irréversible. Ce type d’assemblage de composant manufacturés offre l’avantage d’assurer les fonctions couvert et clos d’un bâtiment.
  • SYSTÈMES COMPLETS : Fournissant une capacité partielle ou totale d’herméticité, les systèmes complets intègrent des modules photovoltaïques rigides. Leur structure porteuse confère des propriétés étanches à l’assemblage, étant donné que la membrane se termine en sous-face des modules photovoltaïques.
  • SYSTÈMES FIXÉS SUR DISPOSITIFS SOLIDAIRES DE LA STRUCTURE PORTEUSE : Comme leur nom l’indique, ces systèmes sont fixés à même l’ossature support en liaison directe avec la structure porteuse. Ces modules rigides répondent aux normes définies dans les NF DTU de série 43 concernant les équipements techniques.
  • SYSTÈMES FIXÉS SUR DISPOSITIFS DE L’ÉLÉMENT PORTEUR : Dans ce cas, les modules rigides s’avèrent directement fixés sur l’élément porteur.
  • SYSTÈMES LIAISONNÉS À L’HERMÉTICITÉ : Les modules rigides photovoltaïques se trouvent fixés sur l’ossature support (entre autres, un réseau de rails métalliques). Le tout s’avère liaisonné au complexe d’étanchéité par le biais d’un dispositif de fixation. Il peut s’agir de bandes de pontage qui sont soudées à l’étanchéité, ou encore des plots thermosoudés directement dessus.

N’hésitez pas à consulter l’annuaire de notre site pour identifier quels sont les experts qualifiés en mesure de veiller à la mise en œuvre de systèmes photovoltaïques agréés et en tout point étanches et conformes à la réglementation.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser