Tous les types d’étanchéité

Tous les types d’étanchéité

Pour être totalement efficace, un toit se doit d’être parfaitement étanche. Une herméticité résistante aux éléments tels que l’eau, le vent, la neige et les dégâts qu’ils peuvent causer. L’étanchéité en elle-même doit contrecarrer la chaleur du soleil et ses phénomènes de dilatation et de surchauffe.

On distingue donc différents types :

  • la liquide ;
  • la multicouche ;
  • la végétale ;
  • la photovoltaïque.

Car tous les toits ne se ressemblent pas, on adapte son herméticité à sa nature. Les toits plats, par exemple, sont soumis aux normes définies par les Documents techniques unifiés 43-1 à 5, tandis que les toitures pentues dépendant des normes DTU 40-41 à 46. Rendre étanche une toiture n’est pas à prendre à la légère, c’est pourquoi il est préférable de confier de travail à un artisan couvreur.

Liquide il s’agit de résine

L’étanchéité liquide en résine est très facile à mettre en œuvre. Elle s’étale comme une peinture, à l’aide d’un rouleau, partout où les autres systèmes d’étanchéité peuvent être défaillants, tels que les raccords. Deux couches qui vont parfaitement recouvrir sans discontinuer les aspérités.

Ce type d’étanchéité permet d’éliminer tous les points faibles. Autre avantage, cette résine spécifique est ignifuge.

Plusieurs épaisseurs pour la multicouche

L’étanchéité multicouches, comme son nom l’indique, consiste à superposer plusieurs épaisseurs d’armatures bitumées. Ainsi mises en place selon un protocole de croisement des couches, on élimine tout risque de failles susceptibles de laisser l’eau s’infiltrer.

On l’utilise souvent sur les toits plats où l’écoulement, même s’il n’est pas inexistant, présente une possibilité de stagnation d’humidité lors d’épisodes pluvieux ou neigeux.

Des végétaux régulateurs thermiques

La toiture terrasse avec végétation convient aux toits plats ou de pente légère. C’est la solution la plus écologique de par sa nature. Les végétaux absorbent près de 99% de l’eau qu’ils reçoivent. Le bâtiment est protégé autant des chaleurs de des froids excessifs. Et par là même induit une économie d’énergie.

Encore faut-il que la construction puisse supporter le poids qu’un tel dispositif impose.

Un dispositif 2 en 1

L’étanchéité produisant de l’électricité solaire se présente sous forme de rouleaux de que l’on étale sur la surface des toits photovoltaïques. Les modules photovoltaïques souples sont intégrés dans des membranes selon la technologie dite « couches minces avec triple jonction ». Un film d’acier inoxydable conçu pour résister aux assauts de la météo tout en alimentant le bâtiment en électricité.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser