La tuile en terre cuite

La tuile en terre cuite

La tuile en terre cuite est un élément de couverture des toitures très répandue en France. Utilisée déjà à l’époque de la Rome antique, la terre cuite se révèle efficace et performante en matière d’étanchéité, sans oublier l’aspect esthétique.

Les différentes formes de tuiles en terre cuite

Le type de tuiles en terre cuite varie selon les régions, donc les conditions climatiques qui y sévissent. Ainsi, la tuile canal, également nommée tuile ronde, recouvre les toits des bâtiments du bassin méditerranéen depuis des siècles. Ce modèle est adapté aux régions ensoleillées et aux habitations dont les toits sont peu pentus.

Les toitures qui présentent une inclinaison plus forte équipent les régions les plus septentrionales de l’hexagone, soumises plus régulièrement aux intempéries. Elles se composent de tuiles plates, appelées aussi petites tuiles ou tuiles picons. Ce modèle est aussi approprié pour des toits plus complexes, dotés par exemple de tourelles ou d’ogives. A titre informatif, leur origine est gauloise et provient directement des tavaillons, planchettes formant alors les toitures de l’époque.

La tuile à emboîtement ou mécanique est plus récente et date du début du XXème siècle. Plus économique et particulièrement résistante aux bourrasques, elle se retrouve dans la plupart des zones géographiques françaises. Notez que les tuiles à emboîtement se déclinent selon leurs dimensions et leur relief.

Bon à savoir : d’autres modèles de tuiles en terre cuite existent comme les tuiles de Marseille ou les tuiles à panne flamande.

Tuile en terre cuite : atouts et inconvénients

Fabriquées en argile 100 % naturel, les tuiles en terre cuite sont faciles à poser et résistantes aux mauvaises conditions climatiques. Leur entretien est peu contraignant, d’autant qu’elles supportent le poids d’une personne, et la gamme de coloris disponibles met en avant leur élégance.

Si on s’intéresse aux quelques inconvénients, il est bon de noter qu’une tuile en terre cuite est relativement lourde (2,5 kg) et que ses dimensions obligent à disposer d’un gros volume pour couvrir entièrement la toiture (10 tuiles au m²).

Bien respecter la réglementation urbanistique

Outre le budget, la dénivellation de votre toit ou l’aspect visuel désiré, le choix des tuiles en terre cuite doit avant tout intégrer les normes réglementaires imposées par les plans d’urbanisme de la commune de domiciliation du bâtiment ou de l’habitation. Il est vivement recommandé de vous informer auprès des services communaux compétents voire du service départemental de l’architecture et du patrimoine (SADP).

La réglementation concerne en priorité la couleur de vos tuiles en terre cuite. Du rouge au sable clair en passant par le cuivré ou l’ambré, il existe un panel de 200 teintes sur le marché. Or, la commune ou la région peuvent imposer aux particuliers le choix de la couleur, dans un souci d’harmonie visuelle, identitaire et architecturale.

En vous adressant à un couvreur professionnel, vous obtenez la garantie de ne pas commettre d’erreurs par rapport à ces normes. De plus, l’artisan spécialisé pourra vous conseiller plus en détails sur le modèle de tuile en terre cuite qui correspond le mieux à votre toiture.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser