Les différentes formes de tuiles 

Les différentes formes de tuiles 

Les tuiles sont les éléments de la toiture qui se voient le plus car elle forment la couverture de l’habitation. Il est donc important de bien les choisir. Voici donc un récapitulatif des différents types de tuiles existantes pour vous aider…

La tuile plate

Conçue pour les toits dont la pente est supérieure à 40°, elle est fabriquée en terre cuite, en PVC, en béton ou plus rarement en fibrociment, et convient à tous les styles de maisons et de bâtiments.
Présentant aussi diverses textures (lisse, unie, sablée ou émaillée), elle se divise en 4 catégories (ancienne, pour monument historique, de tradition ou économique).

Par ailleurs, la tuile plate s’emboîte grâce à des cannelures ou des rainures et se pose de 3 manières : côte à côte, avec un recouvrement de moitié ou en couronne.
Très résistante au gel et à la pluie, elle est très esthétique et peut être rectangulaire ou en écaille (appelée dans ce cas tuile en queue de castor) présentant alors un bord inférieur arrondi.

La tuile canal et double canal

C’est le modèle le plus ancien, qu’on appelle également tuile ronde ou tige de botte, et qui est adapté aux toits à faible pente (15 à 20°) sans dôme et sans cône, et disposant d’une charpente solide (à cause de son poids).

De forme conique, elle résiste aux pluies et diverses intempéries et se termine généralement par une corniche qui protège le mur de la pluie par son débord.
Sa pose se fait sur lattes ou sur voligeage avec un recouvrement assez faible.
Les double canal possèdent un double dispositif d’emboîtement.

La tuile à emboîtement

C’est une tuile mécanique (fabriquée par pressage sur des machines) qui comporte des chicanes emboîtées sur les côtés du pureau, ce qui facilite l’évacuation de l’eau et la rend plus stable, tout en réduisant le recouvrement nécessaire à l’étanchéité de la toiture.

C’est le modèle le plus répandu en France car elle est adaptée à toutes les régions.
Moins chère que les autres types de tuiles, elle convient aux toitures de pente entre 25 et 60° et existe en terre cuite sous différentes formes, couleurs et dimensions.
Elle se décline en 4 catégories : petits moules à aspect à côte ou plat et grands moules avec un galbe ou à aspect plat.

La tuile romane

C’est la tuile en terre cuite la plus utilisée dans le sud de la France qui ressemble à une tuile canal mécanique.
Avec un dispositif d’étanchéité par double emboîtement les unes dans les autres et par un double recouvrement, la tuile romane convient à des pentes de toit de 25 à 60° en fonction des zones climatiques de neige et de vent.
C’est une tuile grand moule à fort galbe et aux grandes dimensions, qui offre une bonne isolation thermique et acoustique.

La tuile losangée et la tuile gironnée

La tuile losangée est une tuile mécanique plate à grand moule qui possède un losange en relief en son centre, et qui était très employée au XIXème siècle en Île-de-France et dans le bassin d’Arcachon.

La tuile gironnée est une tuile plate ou canal en trapèze, qui est utilisée pour les couvertures coniques ou incurvées de tourelles. De largeur différente à chaque rangée (pose dite en déchange deux pour un), elle est fabriquée sur mesure et à partir du plan détaillé de la tourelle, et numérotée rangée par rangée.

La tuile panne et les autres types de tuiles

La tuile panne, dite à onde douce, est la tuile traditionnelle de la région flamande. Très utilisée en Baie de Somme, c’est une tuile mécanique grand moule qui convient aux toitures à très faible pente. De finition très lisse, elle peut être de très grande dimension.

Il existe aussi la tuile Z : tuile mécanique à petit moule à double recouvrement et double emboîtement, avec un pureau en forme de losange avec une courbure longitudinale. Et on trouve également la tuilauze, une tuile à double écaille en terre cuite ressemblant aux lauzes traditionnelles.

Si vous voulez davantage de renseignements, notamment sur la pose, les modèles pouvant mieux vous convenir ou autre, il est préférable de vous adresser directement à un professionnel de la toiture.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser